[r]OC[k]TOGONE Episode 4

Bienvenue dans le [r]OC[k]TOGONE. Chaque semaine le trône d’une année du rock n’ roll est en jeu. Max et Stéphane choisissent chacun un poulain à défendre et ils s’affrontent dans le [r]OC[k]TOGONE : pas de règle, tous les coups sont permis, un seul gagnant et un seul perdant. L’album victorieux aura l’honneur d’intégrer le [r]OC[k]TOGONE HALL OF FAME où vous retrouverez le meilleur album rock de chaque année, de 1970 à 2020.

Cette semaine, il y a du très gros son au programme puisque nous nous attaquons à l’année 2012 avec A EULOGY FOR THE DAMNED d’Orange Goblin et L’ENFANT SAUVAGE de Gojira.

A la fin de chaque épisode Max et Stéphane ajouteront une chanson de leur prétendant aux playlists Spotiy et Deezer [r]OC[k]TOGONE pour faire du bien à vos oreilles.

https://www.deezer.com/fr/playlist/7061323564

N’hésitez pas à nous dire dans les commentaires que est, selon vous, le meilleur album rock de 2012.

Bonne écoute à toutes et à tous et faîtes du bruit !

3 réponses sur “[r]OC[k]TOGONE Episode 4”

  1. Je ne suis pas un spécialiste comme vous deux, donc je vais uniquement parler avec le cœur.

    Mon album de gros son préféré de 2012 est aussi français, puisqu’il s’agit d’Épithète, Dominion, Épitaphe d’AqME. Dernier album avec Thomas au chant, que j’aime vraiment beaucoup!

  2. Pas encore écouté cet épisode, mais je connais Gojira que de nom et j’ai jamais entendu parlé de Orange Goblin.
    Perso, 2012 m’évoque les albums suivants :
    – Music from another dimension! de Aerosmith
    – Kids in the street de The All-American rejects
    – Long courrier des BB brunes (leur premier album était pourris, mais 2 deuxième était pas mal et pour ce 3eme ça deviens vraiment sympas)
    – Bang bang boom boom de Beth Hart
    – Afterglow de Black country communion
    – Unorthodox jukebox de Bruno Mars
    – The afterman: Ascension de Coheed and Cambria
    – Roses des Cranberies
    – We are the others de Delain
    – Foule monstre de Eiffel
    – Flying colors du groupe du même nom (c’est un supergroupe avec notamment Mike Portnoy de Dream theater et Steve Morse de Dep purple)
    – Some nights de Fun.
    – A joyful noise de Gossip
    – Blood de In this moment
    – Driving towards the daylight de Joe Bonamassa
    – Dark adrenaline de Lacuna Coil
    – The Fight de Lilly Wood & The Prick
    – Noctourniquet de The Mars Volta
    – Push and shove de No doubt
    – The truth about love de P!nk
    – Area 52 de Rodrigo y Gabriela
    – Clockwork angels de Rush
    – Apocalyptic love de Slash

    Et je suis bien incapable de départager les albums de Beth Hart, Flying colors, No doubt, P!nk et Rush

  3. Hello !
    Ca devient plus pointu à chaque épisode en effet !
    Bon j’arrête mes suggestions à la con avec des disques de funk ou de piano, on est supposés parler gros son.

    En 2012, deux albums m’ont marqué mais ce n’était certainement pas vos Orange Gojira pour millenials nostalgiques : en 2012, ces deux groupes avaient déjà passé les 10 ans d’âge, autant dire qu’ils étaient périmés, personne ne sort plus rien d’essentiel passé cette durée (et c’est pas grave, on peut continuer ad vitam sur sa formule comme AC/DC ou les Ramones ou faire de la variété rock comme Pink Floyd ou U2)

    Bref, en 2012 sortaient les premiers albums de FIDLAR et de METZ et, franchement, ça aurait eu bien plus de gueule comme baston!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *