[r]OC[k]TOGONE Episode 37

Bienvenue dans le [r]OC[k]TOGONE. Chaque semaine le trône d’une année du rock n’ roll est en jeu. Max et Stéphane choisissent chacun un poulain à défendre et ils s’affrontent dans le [r]OC[k]TOGONE : pas de règle, tous les coups sont permis, un seul gagnant et un seul perdant. L’album victorieux aura l’honneur d’intégrer le [r]OC[k]TOGONEHALL OF FAME où vous retrouverez le meilleur album rock de chaque année, de 1970 à 2020.

Cette semaine direction 2009, une année riche en gros son, qui débouche à nouveau sur un triplé sur la scène du [r]OC[k]TOGONE : Max et Stéphane s’accordent sur un compromis, qu’on vous laisse deviner et découvrir dans la sélection officielle : MIRROR MIRROR de Ghinzu, ONLY REVOLUTIONS de Biffy Clyro et THEM CROOKED VULTURES du groupe éponyme. Triple Trouble, comme on dit chez les fans de Sonic.

À la fin de chaque épisode Max et Stéphane ajoutent une chanson de leur prétendant aux playlists Spotify et Deezer [r]OC[k]TOGONE pour faire du bien à vos oreilles.

https://open.spotify.com/playlist/22cDREEBBoikjjWWenxAy1

https://www.deezer.com/fr/playlist/7061323564

N’hésitez pas à nous dire dans les commentaires quel est, selon vous, le meilleur album rock de 2009.

Bonne écoute à toutes et à tous et faites du bruit !

2 réponses sur “[r]OC[k]TOGONE Episode 37”

  1. Merci pour cet épisode. Pour la part c’est team « Them crooked vultures ». Super album que j’écoute toujours 11 ans après. Il est supérieur selon moi aux derniers albums de QOSTA.
    Votre mauvaise foi légendaire vous perdra Monsieur Besnard 😉. Mais il faut avouer que ce serait moins drôle sans ça.
    J’ai beaucoup aimé l’idée du podcast sur Josh Homme. Un « Joshcast », je m’abonne de suite…
    Bonne continuation et merci pour votre bonne humeur communicative.

  2. Team THEM CROOKED VULTURES pour ma part, et je trouve ce disque toujours fascinant des années après. C’est finalement très bien qu’il n’y ait pas eu de suite, ça donne une vraie singularité à ce disque en fait. Et super souvenir du concert du Zénith, notamment les morceaux étirés, so Led Zep ’69 dans l’esprit #qualitay

    Sinon, ma reco perso, ben restons dans la famille, c’est l’unique album de SPINNERETTE qui, je crois hélas, n’a pas vraiment rencontré son public. Un disque assez hybride, l’air de rien, sans doute trop pop pour les fans des Distillers (le précédent groupe de la chanteuse, Brody Dalle) et trop punk pour le public pop-rock. Pourtant, c’est un petit catalogue de super chansons avec la bonne dose de gros son pour pogoter et la bonne dose de groove pour danser, du rock énervé et sexy, comme Brody quoi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *